Chirurgie esthétique avant après : simulation 3D

Pourquoi utiliser l’imagerie 3D ?

Avant de réaliser une opération de chirurgie esthétique, il est possible d’en visualiser les résultats futurs grâce à un procédé d’imagerie en 3D appelé Crisalix, un logiciel de haute performance. Cette méthode permet d’effectuer une simulation du rendu de l’opération. La simulation en 3D est une aide précieuse dans la réflexion du patient et dans sa prise de décision, car ce dernier peut se rendre compte de ce qu’il obtiendra à la suite de l’opération. De plus, cet outil aide le patient à être plus précis quant à ses attentes et à mieux communiquer quant aux défauts qu’il souhaite corriger, chose qui n’est pas toujours évidente. Les aperçus proposés par l’imagerie en 3D donnent une visibilité très large au patient, de son visage ou de sa silhouette, qui peut ainsi discuter avec son chirurgien des possibilités qui s’offrent à lui pour sa demande. Les risques de malentendus sont ainsi minimisés et la satisfaction du patient s’en trouve améliorée.

Comment fonctionne l’imagerie 3D ?

L’imagerie 3D offre au chirurgien la possibilité de modéliser le résultat qui peut être espéré par le patient. Cela permet au chirurgien et à son patient d’analyser les images, d’en discuter et d’affiner les requêtes du patient. Grâce à une technologie de pointe, les images 3D simulent une réalité virtuelle pour illustrer les détails de l’intervention et les résultats qui seront obtenus.

Le chirurgien utilise ce logiciel en scannant son patient / sa patiente à 360 degrés et prend plusieurs photos de la zone à traiter lors de la consultation. L’appareil utilisé est doté de 6 appareils photos et une fois le patient placé dans le champ de vision de ces appareils, tous les détails physiques sont retenus par le logiciel. Cela s’apparente presque à un moulage tant les détails sont réalistes. Il faut seulement quelques minutes au logiciel pour déterminer un résultat fictif et donner des images concrètes au patient.

Le chirurgien dispose également d’une version en noir et blanc, ce qui permet d’isoler certains défauts qui sont moins visibles en couleur. La précision et le réalisme des images proposées par le logiciel sont telles que le patient peut projeter dans son imagination son apparence future, ce qui facilite la communication avec le chirurgien quant aux résultats escomptés.

Pour quelles interventions ?

L’outil de simulation 3D Crisalix permet d’obtenir de très belles images dans le cadre d’un grand nombre d’interventions. Il peut scanner et donner les images de la silhouette et du visage. Un chirurgien peut donc l’utiliser pour une liposuccion, une rhinoplastie, une augmentation mammaire, et bien d’autres. Bien que cette méthode ait été conçue initialement pour répondre aux besoins de l’augmentation mammaire, elle s’avère extrêmement utile dans de nombreuses opérations de chirurgie esthétique. Crisalix permet aussi, à plus large échelle, de visualiser également une greffe de cheveux, une génioplastie ou un remaillage, qui est une alternative au lifting. De nombreuses interventions sont donc concernées par cette technologie de simulation d’apparence et est devenue au fil du temps, une aide très précieuse pour les chirurgiens, dans la préparation de l’intervention de chirurgie esthétique de leur patient.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *